Comment acheter des parties communes de copropriétés dans l’immobilier à Marrakech ?

investissement-immobilier

L’investissement dans l’immobilier à Marrakech ou dans les autres villes du Maroc est un secteur assez contrôlé et organisé. Il est presque impossible d’effectuer une transaction sans se soumettre aux règles de droit qui régissent le secteur. Il en est de même dans le cas des copropriétés et même des parties communes comprises dans lesdites copropriétés. En effet, dans le but de gagner plus d’espace pour leur bien-être, certains propriétaires en copropriétés souhaitent acquérir des parties qui sont « communes », par quelles étapes doivent-ils passer pour mener à bien cette opération ?

Procédure à suivre pour acheter des biens immobiliers communs en copropriété

Acheter l’appartement voisin, une partie du couloir ou un palier permet de donner plus de valeur à votre logement en cas de volonté de revente. L’une des premières étapes à respecter pour voir se réaliser votre projet dans le secteur immobilier à Marrakech est de contacter le conseil syndical et le tenir informé. Une fois que le conseil syndical sait que vous envisagez un tel achat, il est en mesure de réunir toutes les informations adéquates, sur les plans juridique et financier. C’est seulement ensuite que les discussions pourront commencer. En même temps il vaudrait mieux consulter les autres copropriétaires afin de recueillir leurs avis, craintes et préoccupations afin de préparer des réponses adéquates. Exposer son projet lors d’une assemblée générale de la copropriété permet de savoir quelle vision les intervenants ont de ce dernier.

Une fois que vous savez que votre projet ne rencontre pas vraiment d’oppositions, préparez un dossier en bonne et due forme, aussi complet que possible. Le dossier présentera le projet en détail ainsi que ses répercussions sur l’ensemble de la copropriété et à partir de là l’assemblée générale peut être consultée. De son côté, le syndicat peut aussi établir une évaluation indépendante. Au sein des biens immobiliers en copropriété à Marrakech, les copropriétaires doivent être unanimes pour l’accord de vente et elle est déclarée définitive s’il n’y a pas de dénonciation après deux mois. Précisons qu’en plus de l’autorisation de vente, l’assemblée générale des copropriétaires doit mettre en place un nouveau règlement mieux adapté à la nouvelle situation. En fait, la vente d’un espace commun influence la répartition des charges entre les copropriétaires, ainsi que les droits d’usage concernant ledit espace. Logiquement, l’acheteur des parties communes aura désormais plus de charges que les autres copropriétaires.